Ma Salle de Sport 3.0

Pratiquons une activité physique régulière pour éviter le NASH (non- alcoholic steatohepatitis) en  

Le foie, l’allié de notre santé :

« Le foie véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et de sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence pendant de nombreuses années avant qu’une pathologie grave ( cirrhose, cancer, hépatites) ne soit détectée. Pourtant, de simples mesures d’hygiène de la vie, associées à la vaccination, suffisent généralement à le maintenir en bonne santé« .

Le rôle du foie dans notre organisme : 

« Organe le plus volumineux du corps humain (1,5 kg en moyenne pour une bonne vingtaine de centimètres), très richement vascularisé, le foie reçoit le sang qui provient de l’intestin et le filtre pour le débarrasser des substances toxiques, des bactéries, des virus, des parasites ou encore de l’alcool.

Si besoin, il alerte le système immunitaire, qui active ses lymphocytes, des cellules spécialisées dans la lutte contre les agresseurs extérieurs.

Le foie traite aussi les médicaments, qui, s’ils passaient directement dans le sang seraient pour certains inefficaces voire dangereux.

Les cellules du foie ( hépatocytes) ont également pour fonction de stocker les glucides, les lipides, les vitamines et les minéraux. Elles les libèrent sous forme d’énergie en fonction de nos besoins. Ces cellules effectuent la synthèse de nombreuses protéines indispensables à la vie, comme l’albumine dont la principale fonction est d’assurer la diffusion des autres protéines dans l’organisme.

Enfin, parmi ses activités essentielles, le foie régule aussi les hormones produites par les autres organes et sécrète la bile, utile à la digestion.« 

Le foie dans le système digestif : situation et proportion

Le foie possède une capacité d’auto réparation mais …

« Le foie est capable de se régénérer spontanément de lui-même. De plus, seul un quart de son volume suffit au fonctionnement normal du corps humain. Toutefois, ces facultés ont leurs limites : lorsque les cellules du foie sont agressées, leur membrane et leur ADN s’abîment. Elles finissent par mourir et de nouvelles cellules prennent la relève. Répété dans le temps, ce processus laisse des traces et une cicatrice fibreuse apparaît. C’est ce que l’on appelle la fibrose (Gabriel Perlemuter, chef de service d’hépato-gastroentérologie à Clamart). Si les attaques se poursuivent, la fibrose s’étend et affecte la circulation sanguine à l’intérieur du foie. Les cellules hépatiques forment alors des nodules et ne parviennent plus à remplir leur mission : c’est la naissance de la cirrhose. Chaque année, cette atteinte du foie tue 10 000 à 15 000 personnes. »

… quand la cirrhose est installée :

« La cirrhose se met en place sur plusieurs années en silence, sans aucun signe particulier. Lorsqu’elle devient symptomatique, l’atteinte du foie est déjà bien avancée et le pronostic vital peut être engagé.

La dégradation silencieuse du foie

« Une fois installée, la cirrhose ne se guérit pas. Il faut alors éviter son aggravation : prise en compte de l’addiction en cas d’alcoolisme, changement du régime alimentaire et introduction de l’activité physique en cas de Nash (cirrhose non alcoolique).

Le Nash correspond à une surcharge de graisse dans le foie. C’est ce que l’on appelle la maladie du foie gras, du soda et de la malbouffe qui menace un quart de l’humanité. Elle est réversible si on la dépiste suffisamment tôt.
Première cause de transplantation du foie aux Etats Unis, elle se développe rapidement en Europe.« 

 Aussi la Prévention est-elle un un élément essentiel !

Trois axes principaux :

Se remettre en mouvement…

Marche nordique (Image Association Tous au sport)

« L’idée n’est pas de se fixer des objectifs inatteignables, mais plutôt de se remettre en mouvement progressivement, par exemple en visant les recommandations de l’OMS : 30 minutes d’activité physique modérée cinq fois par semaine. »

Revenir à une bonne hygiène de l’alimentation…

« L’idée est de revenir à une concentration sur le « fait maison », privilégier plutôt les fruits et légumes ainsi que les aliments non transformés, boites de conserve non cuisinés aux contenus vertueux d’un point de vue nutritionnel, les produits surgelés à condition qu’il ne s’agisse pas de plats préparés … »

Combattre les hépatites chroniques …

Le vaccin contre l’hépatite B est désormais sûr et efficace ainsi que les traitements contre l’hépatite C !

NOTA : les citations entre guillemets sont tirés directement de l’article de Delphine Delarue publié dans le magazine de prévention santé de la Mutuelle Complémentaire d’Alsace, d’octobre 2020.

partages