Résidence Séniors Waldighoffen

Résidence Séniors : « Quand il y a une volonté, il y a un chemin … »

Cette maxime, je me l’étais faite mienne dès l’ouverture de mon premier mandat de Maire de la Commune de Waldighoffen.
A tel point que ce furent les premiers mots que j’adressai à mon équipe municipale qui venait de m’élire en ce mois de mars 1989 !

Et, tout au long des combats que nous avons été amenés à mener durant mes 25 ans de mandat, cette phrase fut mon aiguillon et, combien de fois … un chemin fut au bout, malgré tout !

Mais que de difficultés à surmonter pour construire un chemin !

Aujourd’hui, l’aboutissement de cette belle et surtout très utile réalisation constitue la meilleure illustration de la force de cette volonté.
Une Volonté nécessaire pour renverse des montagnes de difficultés de toutes sortes, mais aussi d’incompréhension, d’oppositions et de destruction aussi inimaginables que souterraines !!!

Je veux aujourd’hui rendre hommage et remercier M. FREYBURGER pour le courage et la ténacité mais aussi le mérite de savoir garder la confiance de tous ceux qui s’étaient engagés à ses côtés.

J’aimerais raconter la longue histoire de ce projet, des premières démarches jusqu’à cette ouverture …
Je me limiterai aujourd’hui à 3 options qui n’ont malheureusement pas pu aboutir mais ont retardé l’avancement du projet !

Des propositions pourtant gagnants/gagnants …

Les tractations ont eu lieu pendant une bonne dizaine d’années avec des modifications multiples du projet pour s’adapter à l’évolution de l’offre.

Pour simple illustration, voici trois options  qui ont fait leur chemin avant de devoir être abandonnées …
D’un côté ( 1 ) : le déménagement de maisons anciennes dans un appartement à proximité immédiate et, surtout à domotique adaptée à la dépendance, apportait la solution à bien des difficultés.
Les 4 propriétaires sont aujourd’hui décédées mais sans doute qu’avec le recul du temps, ils n’hésiteraient plus car bien des difficultés leur auraient été épargnées !
(Une tierce intervention de « bon conseil » pour casser le projet n’est d’ailleurs pas à exclure … puisqu’au départ, il y a bien eu une information de vente !)
De l’autre côté (2 et 3) le bâtiment « anciennement Crédit Agricole » était en vente. Une proposition d’accès et d’entrée communs a été faite au propriétaire. En retour : des insultes !

Permiers projets

( 1 ) Projet de construction d’un immeuble à 2 niveaux …

Ce projet aurait fait disparaître ce qui constitue une verrue en plein village …

Dans le projet de réaménagement du « Centre Village – Zone 30 » que nous nous proposions de lancer pendant la période 2014-2020, et qui prévoyait de diriger le flux du « Transit Véhicules » par la rue de la Poste (nous avions déjà l’avis oral favorable des Services départementaux), ce carrefour avait pour vocation à devenir un des 5 pôles commerciaux de notre village.
Et, dans cette configuration, ce nouvel immeuble abritait : commerces, bureaux, professions libérales …
(Vinrent les élections municipales de 2014 … )

( 2 ) Projet d’accès initial …

Il était proposé au propriétaire un accès commun à la Résidence Séniors et aux 5 appartements de son immeuble,à partir de la rue du Maréchal Joffre. Du même coup, on résolvait le problème de son manque de places de stationnement, avec accès cohérent, pour les futurs occupants.

Là aussi, nous avions l’accord de la Direction Départementale de l’Equipement.

( 3 ) Accès initial au parking souterrain

Dans cette configuration, les futurs résidents pouvaient accéder à leur place de stationnement souterrain par la rue du Maréchal Joffre.

Et il était proposé au propriétaire du bâtiment « Anciennement Crédit Agricole » des emplacements en garage souterrain pour l’ensemble des appartements concernés ! Ce qui ne pouvait qu’accroître la valeur de son bien et faciliter leur vente …

Aujourd’hui, ce propriétaire a vendu et est reparti vivre en Italie. Le bâtiment est resté inoccupé pendant de longues années et actuellement, il ne semble pas qu’il soit très attractif …

partages