Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. On parle alors d’hyperglycémie.

Environ 3 millions de personnes sont traitées en France pour un diabète, soit 4,6 % de la population.

Différents types de diabète 

Il existe deux types de diabète :

Diabète de type 1 : 

Ce diabète correspond à un dysfonctionnement du pancréas qui ne produit pas assez d’insuline, l’hormone régulatrice du taux de glucose (glycémie) dans le sang.

 Diabète de type 2 :

Dans ce cas, il s’agit d’une résistance du corps à l’insuline.

Ce cas représente 90 % des cas traités.

Les bienfaits de l’activité physique 

Pour le diabète du type 2 :

« La pratique d’une activité physique régulière fait partie intégrante du traitement de la maladie.

L’Activité physique, médicament pour diabète

Elle est au-moins aussi efficace que les médicaments.
L’activité physique a un puissant effet sur la résistance à l’insuline puisqu’elle s’oppose à la diminution de l’utilisation de l’insuline par les muscles et, inversement, facilite la sensibilité à cette hormone.
Elle va également permettre une diminution de la graisse viscérale qui peut, là encore, se traduire par une amélioration de la sensibilité à l’insuline sur le moyen terme ».
(Docteur Boris Hansel »

A noter que, selon la Haute Autorité de Santé, 70 % de personnes souffrant de diabète de type 2 ne pratiquent pas une activité physique régulière.

Pour le diabète de type 1

Dans ce cas, le contrôle de la glycémie repose sur des injections d’insuline dont les doses varient au fil de la journée.

La pratique de l’activité physique reste recommandée comme elle l’est pour la population générale mais la variation de la consommation d’insuline par les muscles selon les exercices pratiqués pose le problème de la régulation correspondante de la glycémie dans le sang.

« Le patient diabétique de type 1 doit en tenir compte puisque s’il garde les mêmes doses d’insuline, il risque l’hypoglycémie. Le tout est donc d’apprendre à gérer son traitement.
Il y a des recommandations qui existent et dont il faut tenir compte pour que, comme comme n’importe quel médicament, le sport soit efficace avec un minimum d’effets secondaires ».
(Docteur Boris Hansel)

Les exercices doivent être vus avec un spécialiste au départ.


Texte et photo “mise en avant” selon article de Doctissimo : Diabète – les bienfaits du sport (Morgane Garnier, journaliste)

partages