une tour jusqu'au ciel

Hendrick van Cleef, La Tour de Babel, datation non connue.

Toute ressemblance avec des faits réels …

Il y a quelques soixante années, Romain Gary partageait …

Romain Gary écrivain« Le député Jean Dubord était préoccupé. Il essayait de se rappeler à quelle formation politique il appartenait. Son parti s’était scindé en deux, les éléments des extrémités de chaque tronçon se repliant eux-mêmes par des systèmes d’imbrication vers trois formations diverses, lesquelles exécutaient un mouvement tournant vers le centre afin de s’y substituer, cependant que le centre lui-même subissait un glissement vers la gauche dans ses éléments centripètes et vers la droite dans ses éléments centrifuges. Le député Jean Dubord était à ce point dérouté qu’il en venait à se demander si son devoir de patriote n’était pas de susciter lui-même la formation d’un groupement nouveau, une sorte de noyau gauche-droite avec appartements périphériques, lequel pourrait fournir un pivot stable aux majorités tournantes, indépendamment des charnières qui articulaient celles-ci intérieurement et dont le programme politique pourrait être justement de sortir du rôle de charnière pour accéder au rôle de pivot »
(Extrait des « Racines du ciel » de Romain Gary, prix Goncourt 1956)

1956 … deux années avant l’appel au Général De Gaule, en 1958, pour sortir la France de l’impasse politique où l’avait laissée la IVème République.

Aujourd’hui « j’ose » mini-partager …

J’étais tenté, un court instant, de partager un extrait d’édito récent qui me semble assez bien résumer la situation actuelle.
Un court instant seulement, et pour cause, devant ce déferlement de violence inouïe qui pénètre désormais jusque les rangs de vos amis.

Par liberté d’esprit cependant,  « j’ose »  … en partager le titre et une citation, non pour encore allumer une nouvelle flambée de violence mais pour suggérer à tout un chacun … un tout petit exercice de méditation !

Le titre de l’éditorial : « A tout problème une seule et unique solution : la mienne ».

La citation : « Ma réponse est non, mais j’ai complètement oublié votre question ».
(Woody Allen).

La fin des idéologies ?

Woody Allen … dans l’air du temps !

La Tour de Babel …

Pourquoi m’est il soudain revenu à l’esprit une très vieille histoire de tradition biblique, celle d’un empire très puissant, si puissant qu’il s’est mis à construire une tour immense qui devait atteindre les cieux ?

« Peu après le déluge, les survivants de l’Arche de Noé se mirent en marche pour atteindre une plaine fertile où s’établir afin d’y vivre et construire leur avenir.
Ils parlaient tous la même langue et utilisaient les mêmes mots pour se comprendre parfaitement. Ils décidèrent d’y construire une grande ville et une tour dont le sommet touche le ciel ! »

Babylone ... un symbole !

Grandeur …

Cette ville a été assimilée par certains à Babylone, capitale du puissant Empire Perse.
« Or, ce qui caractériserait le régime babylonien, serait la découverte des langages secrets et ceci dans un but de Pouvoir, fondé sur la confusion des esprits et l’apparition de « jargons », c’est à dire de langages à double sens compris seulement par les initiés. Babylone est la première des sociétés hiérarchiques et spécialisées fondée sur la rétention d’information et donc de la valeur.
L’information et la valeur sont thésaurisées par les classes nobles et sacerdotales et le gros de la population ne doit plus recevoir qu’une information simplifiée, dénuée d’intérêt, inopérante. »

Ne parlant plus le même langage, incapables de se comprendre pour construire de grands projets, les hommes arrêtèrent de construire la ville et furent dispersés sur l’ensemble de la terre.

Grandeur et décadence

… et décadence !

… ne serait pas fortuite ! 

partages