Fin mars – début avril, un couple de cigognes a décidé de s’installer en plein centre-village, sur la croix en pierre installée au-dessus de l’ancienne entrée principale de l’église !

On ne pourrait que ce réjouir de la présence de cette espèce de cigognes blanches, espèce emblématique de l’Alsace, quand on se rappelle qu’elle menaçait de disparaître, il n’y a pas si longtemps que cela !
MAIS …

Serait-ce le signe d’une renaissance de notre village ?

Seul l’avenir le confirmera …
Et, dans ce cas, la symbolique de la croix y associerait-elle le sacrifice et l’abnégation ?

Dans l’immédiat et de façon plus sérieuse …

Dans l’immédiat et avec une approche plus “terre à terre”, l’initiative de ces sympathiques « vertébrés ovipares » pourrait plutôt présager la naissance … d’un certain nombre de problèmes.

Et même La « Ligue de protection des oiseaux » (LPO), pourtant bien connue pour son engagement sourcilleux en ce domaine, attire l’attention sur ces risques dans son « Guide d’installation d’une plateforme pour cigogne blanche », à savoir :

  • La chute de nombreuses branches et débris
  • Les déjections des oiseaux qui peuvent être importantes et peuvent être corrosives
  • Les caquètements incessants en période nuptiale 

La LPO rend également attentif au poids important que ces nids peuvent atteindre : jusqu’à 500 kgs et ils recommandent de s’assurer que le support soit assez solide.

A noter que les cigognes continuent à conforter leur nid à chaque printemps ce qui peut aboutir à des poids maxi … d’une tonne !

Un nid pouvant peser jusqu’à 1 tonne !

Quels sont donc les risques, en l’occurence ?

D’insignifiants à gravissimes, ils sont clairement identifiés pour ce nid surplombant une voie publique à grande circulation :

  • La chute de branches ou débris sur les piétons : une protection sommaire, peut-être suffisante, a été mise en place !
  • Les déjections des oiseaux sur cette façade de l’église fraîchement rénovée à grands frais pourraient avoir des effets désastreux même déjà à court terme
  • Les caquètements pourraient s’avérer une véritable gêne pour le voisinage, mais il est vrai que ceux en provenance de la cheminée Lang y sont déjà audibles.

Mais surtout …

SURTOUT …

Surtout, l’effondrement ou l’arrachement de la croix-support, sous le poids grandissant du nid, pourrait avoir des conséquences dramatiques pour des piétons malheureusement présents en dessous à ce moment là et … pour les véhicules roulant pratiquement sans interruption en journée, sur la chaussée de la rue de la République, classée voie à grande circulation !

Que faire …

Pour empêcher la construction du nid, il aurait fallu intervenir dès le début.
Maintenant, il est trop tard !
Il faut désormais attendre le départ des cigognes pour intervenir. La cigogne blanche étant une espèce protégée, il y aura lieu de trouver une solution en coordination avec la Ligue de Protection des Oiseaux.

… pour sauver cette Croix ?

CLIQUEZ sur l’image ci-dessous pour agrandir

Vue aérienne de l’église avec la croix fraîchement rénovée (juillet 2013)

Qui est responsable en cas d’effondrement ?

Fin mars – début avril, le Maire et le Conseil Municipal étant encore en place, c’est logiquement la Commune qui verrait sa responsabilité engagée, en cas de sinistre surtout grave !

partages