Un monde révolu à jamais ?

En toute discrétion

« Et quand la mort lui a fait signe
De labourer son dernier champ
Il creusa lui-même sa tombe
En faisant vite en se cachant
Et s’y étendit sans rien dire
Pour ne pas déranger les gens
Pauvre Martin, pauvre misère,
dors sous la terre
Dors sous le temps ! »

(Georges Brassens)

En toute lucidité …

À un homme qui le couvrait de compliments, le curé d’Ars répondit : « Je vous remercie mais tout cela, voyez-vous, je le savais. Le diable me l’avait déjà dit. »

(Martin Steffens, philosophe)

Vers un nouveau monde ?

De l’acédie

Notre Société vit une sorte de neurasthénie de masse : lassitude, mélancolie, surmenage, hyperactivité, activisme, instabilité, ennui, déprime, fascination pour le bien-être.
Mais aussi pulsion de changer de vie, de maison, de travail, de partenaires, impossibilité de finir un livre, procrastination, vagabondage incessant des idées, etc …
L’acédie est une maladie de la démesure, par minimalisme ou maximalisme. Elle est en profondeur une atonie de la vie intérieure.
L’acédie affecte tout notre être physique, psychique et spirituel et présente cinq caractéristiques :

  • une instabilité intérieure (besoin de bouger, de changer sans cesse);
  • un souci exagéré de sa santé et du corps;
  • une aversion pour le travail ou, au contraire, un activisme forcené;
  • une négligence dans les engagements (tout semble « de trop » et on fait le strict minimum ou, au contraire, on a perdu le sens de la mesure et on en fait trop);
  • un découragement général avec la remise en cause de ce qui est essentiel

… à une nouvelle opportunité !

D’où l’opportunité (en cette période de confinement) de s’interroger tranquillement sur ce qui, dans ma vie, sont :

  • mes points de stabilité
  • les lieux ou personnes qui me tirent vers le haut
  • les activités qui me font du bien et me rendent plus présent au concret du monde

pour les choisir à nouveau !

(Jean-Guilhem Xerri, psychanalyste et analyste)

La Mer est aussi profonde dans le calme que dans la tempête !

(John Donne, poète anglais)

partages