Recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé

L’Organisation Mondiale de la Santé a édicté un certain nombre de “Recommandations mondiales en matière d’activité physique pour la santé” pour guider les politiques nationales et régionales.

Pour cela, elle a distingué 3 groupes d’âge dans la population tant pour la durée , l’intensité et la fréquence, le type, la quantité totale d’activité physique mais aussi le bénéfice recherché.

Recommandations pour l’activité physique

  • Les enfants et jeunes gens âgés de 5 à 17 ans devraient accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue (en particulier une activité d’endurance quotidienne, soutenue 3 fois par semaine)
    L’activité d’endurance en particulier devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.
  • Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue (en particulier, une activité de renforcement musculaire au moins 2 fois/semaine).
    L’activité d’endurance en particulier devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.
  • Les adultes âgés de 65 ans et plus : Idem que que pour le groupe de 18 à 64 ans avec des précisions pour les personnes à mobilité réduite (pour l’équilibre et les risques de chute).
Bilan “Recommandations de l’OMS/pratique française”

Périmètre des activités

  • Les enfants et jeunes gens âgés : Pour les enfants et les jeunes gens, l’activité physique englobe notamment le jeu, les sports, les déplacements, les tâches quotidiennes, les activités récréatives, l’éducation physique ou l’exercice planifié, dans le contexte familial, scolaire ou communautaire.
  • Les adultes : Pour les adultes, l’activité physique englobe notamment les loisirs, les déplacements (par exemple la marche ou le vélo), les activités professionnelles, les tâches ménagères, les activités ludiques, les sports ou l’exercice planifié, dans le contexte quotidien, familial ou communautaire.

Buts recherchés

  • Les enfants et jeunes gens âgés de 5 à 17 ans : amélioration de leur endurance cardio-respiratoire, de leur état musculaire et osseux et des marqueurs biologiques cardio-vasculaires et métaboliques.
  • Les adultes âgés de 18 à 64 ans : amélioration de leur endurance cardio-respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduction du risque de maladies non transmissibles et de dépression.
  • Les adultes âgés de 65 ans et plus : amélioration de leur endurance cardio-respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduction du risque de maladies non transmissibles, de dépression et de détérioration de la fonction cognitive.

Evolution de l’activité physique en France sur la période 2006 – 2016

Les chiffres reproduits ci-dessous ont été extraits respectivement de :

  • de l’enquête nationale “NNS” – 2004 – 2006 – Activité physique.
  • de l’étude nationale de santé “Esteban” – 2014 – 2016.

Evolution chez les enfants et jeunes de 5 à 17 ans

Pour les enfants les recommandations de 60 minutes d’activité physique par jour n’ont globalement pas connu d’évolution significative sur ces dix années .
Ces objectifs n’ont cependant été atteints que par 41,8% de la catégorie (50,7% pour les garçons, 33,3% pour les filles).
On peut également remarquer pour les enfants de 6 – 10 ans, dans le détail, un glissement de la part d’activité “modérée” vers l’activité de type “bas”.

Evolution de l’activité physique des enfants en France

Evolution chez les adultes

En 2006 – 2007, le pourcentage d’adultes atteignant les recommandations en matière d’activité physique était similaire chez les hommes et les femmes : 63,2%.

En 2014 – 2016, la proportion d’hommes physiquement actifs avait augmenté de 10% pour attendre 71% mais diminué de 16% pour les femmes pour atteindre 54%.

Evolution de l’activité physique chez les adultes en France

(Enquête nationale NNS et Esteban)

EVOLUTION DES TEMPS DE SOMMEIL DES FRANÇAIS

Ce n’est sans doute pas un hasard si dans notre société contemporaine la sieste diurne (sommeil lent et léger) se répand de plus en plus alors que les heures de sommeil nocturnes (sommeil lent et paradoxal) régressent !


Une enquête récente de la MGEN/INVS (janvier 2020) fait le point !

Évolution des heures de sommeil :

Les Français dorment en 2020 en moyenne 6 h 41 en semaine et 7 h 33 le Week-end soit 1 h 30 de moins qu’il y a trente ans.(Enquête MGEN/INVS auprès de 1020 personnes en janvier 2020)

Pratique de la sieste :

Parallèlement la pratique de la sieste se développe.Selon la même étude, 41% de Français déclarent pratiquer la sieste une fois par semainePOUR MÉMOIRE, une enquête MGEN/INSV de 2015(L’évolution est rapide)

LES FRANÇAIS DE PLUS EN PLUS SÉDENTAIRES

La sédentarité, est, d’une manière générale, un mode de vie caractérisé par une fréquence faible, voire nulle, de déplacements.
(Définition Wikipédia)

Ainsi, entre 2006/2007 et 2014/2016, le pourcentage de Français adultes passant 3 heures et plus devant un écran chaque jour, hors activité professionnelle, a passé de 53% à 81%.

Pour les enfants regardant un écran 2 heures et plus chaque jour, le taux a passé durant la même période de 65,5% à 76,9% soit une augmentation de 17%.

L’avenir est assuré !


(Enquêtes NNS pour la période 2004/2006, Esteban pour 2014/2016)

partages