Le 14 mars dernier, jour du 1er anniversaire de l’annonce publique de constitution “d’un groupe de travail pour réfléchir à l’avenir de la friche du Super U de Waldighoffen”, je brisais le silence total sur son activité depuis cette date.

Cet article avait suscité un certain nombre de commentaires, mais à ce jour toujours aucune information sur d’éventuels même … débuts de pistes et même une quelconque réunion !

Par contre, j’ai été l’objet d’une attaque très virulente, déformant le sens de mes propos, à laquelle je tiens à répondre !

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Pour être clair, je suis d’avis que l’on élit un Conseil Municipal pour gérer sa commune et en régler les problèmes importants et non pour organiser des jeux qui eux relèvent du bénévolat en général et de l’Associatif en particulier.
La même personne pouvant cocher les 2 cases évidemment.

Mais selon une concitoyenne peut être arrivée récemment …

Ce “laïus est d’une vulgarité … lamentable … irrespectueux ” !

Mais replaçons ces propos dans leur contexte …

LE PROBLÈME DU DOSSIER SUPER U

Pour quiconque veut bien se donner la peine de s’informer, la Vérité sur la cause de la persistance de cette friche depuis des années est claire et la conviction que le résultat des dernières élections municipales n’est pas de nature à changer la situation, est évidente.

Et sans doute conviendra t’il, comme moi, qu’il est plus facile d’organiser des jeux que de faire sauter ce fameux « verrou » en interne. 

Reste à charge, pour chaque Élu de notre commune, de se demander pourquoi il s’est présenté et d’endosser sa responsabilité d’Elu représentant ses concitoyens, à commencer par s’intéresser aux «travaux » de ce groupe de travail !

A PROPOS DE BÉNÉVOLAT, QUI ÊTES-VOUS POUR ME JUGER ?

Engagé depuis mon enfance dans le monde associatif et plus généralement le bénévolat dans mon village, puis pendant 28 années comme Elu dont 25 en tant que Maire au service de Waldighoffen, j’ai toujours su apprécier à sa juste valeur toute la richesse de ces dévouements petits et grands consacrés par les uns au service des autres au sein de notre village.

Et je n’ai jamais manqué d’associer leurs auteurs à nos réussites passées, qu’ils aient fait partie de nos soutiens ou non !

Alors, qui êtes vous pour me juger ?

partages