Orage d'été

Pour anticiper un tel risque, mon Conseil Municipal avait pris dès le 5 juillet 2011, la décision de créer un bassin de rétention des eaux d’orage.

Ce bassin de plusieurs milliers de mètres-cubes de capacité devait occuper une cavité naturelle (Lieu-dit :  Diaffa Loch) existant en amont de la rue de Bâle.

Cliquez sur  l’image ci-dessous pour mieux lire (elle s’ouvrira en plus grand dans un nouvel onglet) : 

(Abstention de M. LUTZ : car propriétaire concerné)

 Les obstacles à la réalisation …

Ce ne sont pas les propriétaires des parcelles concernées qui ont retardé le projet. Il convient de leur être reconnaissants pour leur compréhension !

Malheureusement, les riverains …
Mais malgré leur opposition et les obstacles subséquents, nous avions persévéré, privilégiant l’intérêt général à des considérations électorales !

Dès 2011, le financement était cadré et le Département du Haut-Rhin prêt à assurer la maîtrise d’ouvrage des travaux.

Restaient encore les délais indépendants de notre volonté, toujours trop longs en France, pour les différentes autorisations administratives.
(Incontournables en milieu naturel en cas de déboisement même très limité)

Un projet d’intérêt général aux oubliettes ?

Depuis 2014, … plus aucune nouvelle (à part sur un vague projet alternatif sans intérêt car inadapté à l’ampleur du problème) !

Je n’ose imaginer le veto de certains riverains …
surtout après l’inondation catastrophique du 6 juillet 2014 dont vous pouvez mesurer l’ampleur sur la vidéo ci-dessous :

Merci aux personnes qui ont filmé ce difficile moment.

Voici ce que j’écrivais en juillet 2014,sur ma page Facebook, en commentaire de l’événement …

« Cela devait arriver et … c’est arrivé ! C’était prévu par les calculs statistiques. Notre centre village a été envahi par les eaux d’orage en ce 06 juillet 2014.
Depuis très longtemps, un projet communal prévoyait la construction d’un bassin de retenue en haut de la rue de Bâle. Mais devant l’hostilité des riverains (pétitions, descente en séance de Conseil Municipal, blocage d’accès …) puis un changement des conditions d’obtention des subventions, le lancement de l’opération a dû être différé.
Repris dans notre dernier programme électoral, il a sans nul doute contribué au résultat de l’élection de mars dernier.
Preuves clairement apportées, ce projet s’imposera t’il désormais ? »
partages