Décidément, on n’arrête pas le progrès et  surtout pas chez Michelin, numéro 1 mondial du pneumatique !
Tourné vers les technologies d’avenir, ce fleuron de l’industrie français combat depuis des décennies sur le terrain de l’économie circulaire.
Aujourd’hui, voici la présentation d’une nouveauté en plein essor : le pneu à bande de roulement auto-régénérante ! 

Avantages :

Une durée de vie augmentée de 20% et une consommation de gazole réduite de 1 litre aux 100 kilomètres, grâce à l’empilement, comme un millefeuille, d’une succession de couches verticales de bandes. Également une réduction du bruit émis.

Principe :

Au fil des kilomètres, la couche extérieure visible s’use, révélant une nouvelle bande située en dessous à sculptures (pleins et creux) préalablement positionnées. Cette deuxième couche va ensuite s’user à son tour, puis en laisser apparaître une troisième. Le pneu s’auto-régénère alors à son tour au fur et à mesure qu’il s’use.
A l’étude à l’origine pour les camions, ce pneu connaît désormais également une version « voitures particulières ».

Explosion des ventes :

170 000 en 2017
670 000 prévus en 2019
Plus de 1 400 000 en 2022.

Une collaboration Recherche/Industrie :
Une réalisation Michelin obtenue en 5 ans de recherches par Agnès Poulbot, mathématicienne au Centre de recherche et de technologies de Ladoux près de Clermont Ferrand et Jacques Barraud, expert senior en conception et production de pneus poids lourds chez Michelin.

Prix européen de l'inventeur de l'année 2018

Agnès Poulbot et Jacques Barraud, lauréats du prix européen de l’inventeur de l’année 2018

Le moule créé permet de réaliser cette bande de roulement par impression 3 D.

partages