Stephen HAWKING, penseur de l'Univers

Stephen Hawking vient de mourir à 76 ans alors que, atteint par la maladie de Charcot, on lui diagnostiquait, en 1964, une espérance de vie de … 2 ans ! Tous calculs faits, il aura tenu encore plus de 50 ans.

Toute sa vie, il aura défié sa maladie …

Malgré la perte progressive de ses facultés physiques, Stephen Hawking aura mené de front une extraordinaire activité de chercheur dans les domaines les plus difficiles : l’astronomie théorique et la cosmologie, de professeur de mathématiques de la célèbre Université de Cambridge et d’écrivain de vulgarisation scientifique pour la compréhension totale de l’Univers pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe !
Sa maladie neuro dégénérative le rendant presque complètement paralysé et incapable de parler sauf à travers un synthétiseur vocal ne lui aura pas enlevé, jusqu’au bout, un grand sens de l’humour …

Un véritable géant de la science …

Par ses théories Stephen Hawking aura véritablement révolutionné la perception de l’Univers pour lequel il est désormais acquis qu’il a eu un commencement (le Big Bang) et qu’il aura une fin (le Trou Noir).
Ce « Trou noir »mais qui, selon lui, devrait déboucher sur la possibilité encore inexpliquée de permettre un passage vers un nouveau monde à travers un « raccourci » à une vitesse supérieure à celle de la lumière, en court-circuitant l’espace-temps.

… la porte vers un autre Univers !

Un autre Univers d’où, cependant, a prévenu Stephen, on ne pourrait pas revenir !

VERTIGINEUX !

Stephen Hawking , un génie à ranger parmi les plus grands : Einstein, Isaac Newton à côté duquel il a été enterré … 

L’esprit serein au- dela des handicaps physiques …

A 65 ans, à l’issue d’un vol en apesanteur à Cap Kennedy, réalisé dans son fauteuil roulant, il confiait : « Être cloué à un fauteuil roulant ne me gêne pas tant que mon esprit reste libre de vagabonder dans l’univers, mais c’est merveilleux de se sentir libéré de la pesanteur » toujours dans l’espoir de pouvoir un jour voyager lui-même dans l’espace.

Mais, par dessus tout …

Cependant quand on lui demandait ce qu’il souhaiterait que l’on retienne de lui, il n’hésitait pas : « J’espère que l’on se souviendra de mon travail sur les trous noirs et l’origine de l’Univers. Mais par dessus tout, j’aimerais que mes enfants et petits enfants se souviennent de moi comme de leur père et grand- père ».

L'essentiel pour Peter Hawking

Stephen Hawking en famille

A MÉDITER sans doute, face à l’immensité de l’univers et la petitesse des comportements humains !

Sources : Journal La Croix du 15 mars 2018
                  Sciences et Avenir – Avril 2018

partages