Proche expulsion d'air

ATCHOUM … s’abstenir ?
Attention, danger !

Décidément tout change ! Même au niveau de la bienséance !
Désormais des médecins, et pas spécialement connus pour être des farceurs, nous conseillent de nous débarrasser de nos réflexes qui nous portent à nous empêcher d’éviter d’éternuer en public. Au contraire, ils nous conseillent de laisser libre cours à toute envie de … vidanger nos capacités nasales.

En pratique , où est le problème ?
L’éternuement correspond à un flux d’air expulsé à une vitesse de plus de 50 km/heure.

Le bloquer en se bouchant le nez et en fermant la bouche « entraîne une augmentation massive de pression dans votre nez, votre gorge, vos yeux, votre système vasculaire et dans votre boîte crânienne » nous apprend le professeur Philippe Amouyel spécialiste reconnu de la maladie d’Alzheimer au CHU de Lille.

Risques engendrés par le blocage de l’éternuement
Parmi les cas énumérés, citons :

  • Déchirure à l’arrière de la gorge :
    « Le patient a expliqué qu’il avait avait ressenti une sensation de craquement dans le cou après avoir tenté de bloquer un éternuement en se pinçant le nez et en fermant la bouche ».
    Le scanner a révélé chez cet homme de 34 ans une déchirure à l’arrière de sa gorge qui l’a astreint à une hospitalisation de 8 jours. (Revue « BMJ Case »)

    Effet secondaire d'un éternuement contrarié

    Déchirure à l’arrière de la gorge

  • Paralysie :
    « J’ai tout de suite senti que quelque chose n’allait pas car la douleur a été terrible » raconte une Australienne de 28 ans. Après avoir réfréné deux fois un éternuement dans son lit, en pianotant sur son téléphone, elle s’est retrouvée paralysée, incapable de bouger ses membres, a l’exception de son bras droit.
    Diagnostic : deux vertèbres fracturées, sans endommagement heureusement, de la moëlle épinière. Les médecins l’ont informée qu’il lui faudrait un an avant de retrouver sa mobilité initiale. (Articles venus d’Australie en février 2012)

    Lésion de la colonne vertébrale

    Fracture de vertèbre

  • Maladie d’Alzheimer
    « La répétition de microruptures au niveau des vaisseaux du cerveau est un phénomène qui peut altérer les fonctions cognitives et augmenter le risque de maladie d’Alzheimer. »
    (Professeur Amouyel)

    Altération de l'irrigation vasculaire du cerveau

    Microruptures de vaisseaux sanguins

  • Et encore plus surprenant:
    Un jour de mai 2015, un Anglais de 51 ans fut surpris, en éternuant, de voir émerger un morceau de fléchette en caoutchouc de la taille d’une pièce de monnaie.
    Sa mère s’est alors souvenue que lorsqu’il avait 7 ans, elle l’avait emmené à l’hôpital, persuadée qu’il avait avalé ce morceau de fléchette finalement caché, a l’insu des médecins, dans un recoin de sa narine gauche pendant 44 ans, jusqu’à cet éternuement libérateur ! (Journal « The Gardian »)

Source : Journal La Croix du 25 septembre 018 (Article Pierre Bienvault)

Alors, à toutes et tous : ATCHOUM … 

partages