Buste du poète Nathan KATZ installé par le Maire Gérard GRIENENBERGER et son équipe au coeur de l’espace culturel de Waldighoffen. Photo Wikipédia

Nathan KATZ et WALDIGHOFFEN 

De Waldighoffen vers le large …

Nathan Katz vit le jour à Waldighoffen le 24 décembre 1892.

Maison natale de Nathan Katz à l’angle de la rue de Bâle avec le rue du Maréchal Joffre. (Dessin René MINERY)

Son père aurait tellement souhaité qu’il s’intéresse à son commerce de boucher mais Nathan, bien plus émerveillé par le célèbre écrivain et poète allemand SCHILLER, ne manifesta aucun penchant pour ce métier.

« M’r kan nix anfanga met dam »
avait l’habitude de regretter le père KATZ !
(Anecdote que m’a rapportée mon père Alphonse qui côtoyait le poète dans sa jeunesse et ne manquait pas de soumettre ses propres poèmes à son appréciation).

Nathan KATZ échappa au voeu paternel en entrant, à 15 ans, à l’usine textile «Les Fils d’Emanuel Lang », jusqu’à la première guerre mondiale qui l’orienta vers d’autres horizons.

Finalement, il termina sa vie professionnelle à Mulhouse, tout naturellement comme bibliothécaire à la Bibliothèque Municipale, jusqu’en 1958, année de sa retraite professionnelle

Retour à Waldighoffen pour la fête de la Libération …

Nos Élus d’après-guerre, anciens copains de classe se souviendront de lui pour accueillir le général de Lattre de Tassigny, notre libérateur de 1944, lors de la grande fête de la Libération, le 9 septembre 1945.

Il y prononcera l’hommage aux Morts. 

Fête de la Libération à Waldighoffen (le poète Nathan Katz n’est pas présent sur la photo)

« Très touché par l’élévation des paroles du poète, le général le fit appeler pour le féliciter :
« Avec les armes, j’ai fait mon devoir pour la France, maintenant la patrie a besoin d’hommes comme vous ! »
(René MINERY)

Retour à Waldighoffen pour l’inauguration du Centre Culturel Nathan KATZ

L’invitation de M. Gérard GRIENENBERGER, mon prédécesseur à la Mairie de Waldighoffen (1977 – 1989) pour le nommer “Citoyen d’Honneur de Waldighoffen” fut sans doute la dernière que Nathan KATZ pût honorer.

Elle aura permis de marquer durablement notre reconnaissance pour son oeuvre à travers la création du Centre Culturel “Nathan KATZ” et la mise en place de son buste en son sein.

Décès à Mulhouse le 12 janvier 1981

Nathan Katz repose en paix au Cimetière central de Mulhouse où chaque année les membres et sympathisants du “Cercle Culturel Nathan-Katz” viennent célébrer l’anniversaire de sa mort avec musique et poèmes.
J’ai eu l’occasion d’y participer en tant que Maire de Waldighoffen.

Un 30ème anniversaire du décès de Nathan Katz fêté à Waldighoffen

La Médiathèque Nathan Katz a marqué le 30e Anniversaire du décès du poète ainsi que les 2 ans de son existence en organisant fin 2010 toute une série d’évènements autour de Nathan KATZ :

Le 28 octobre 2010, Babbelwasser avec Simone MORGENTHLER, François DANGEL, Guschti VONVILLE et Louis SCHITTLY.

Le 12 novembre 2010, le spectacle “D’Nathan un D’Andra” avec le groupe Géranium.


Le 19 novembre 2010, le Groupe Théâtral (avec des poèmes) et la Fanfare de RIESPACH pour Nathan Katz.

Le 26 novembre 2010 : spectacle : “O loos da Rüef”, poésies de Nathan Katz avec Henri Fritsch, photos avec JP Girard et musique.

L’œuvre du poète …

Nathan KATZ resta toute sa vie imprégné « des coutumes du Sundgau, ses légendes, sa joie de vivre. Il aura toujours été le poète du Sundgau, ses poésies respirent l’odeur du terroir, l’irrésistible attrait des paysages »
(René MINERY)

Quelques titres parmi les plus connus :

Annele Balthasar, Sundgaü, s’Ardwiebele, Die Stunde des Wunders, O loos da Rüef dur d’Harte, s’Rosele, d’Gschichte vum e Rolli, das Galgenstublein …

Et pour se faire plaisir …

Un poème présenté par Germain MULLER  et récité par Yvonne GUNKEL

Photo Jürg-Peter LIENHARD-Montage Francine HOFF
Schneeli-in-dr-Marzenacht

Un poème récité par René MINERY 

Haut de page

Retrouvez ici l’ensemble de mes articles ayant un lien avec Nathan KATZ.

partages